Juste pour le plaisir, un petit extrait du roman "Quantique des Cantiques, ou L'oeuvre de chair" de Yasmine Anour, paru chez L'Ouvrage :

Elle avait lu en moi. Voilà tout. Elle lit en moi à livre ouvert, bien mieux que je ne pourrais jamais le faire. Mais comment les pages pourraient-elles se lire elles-mêmes ? Je suis transparent quand je reste un étranger à moi-même. Il me faudrait un miroir et savoir lire à l'envers pour me déchiffrer.

Si ça se trouve, le miroir c'est elle. Il me faudrait la lire pour me lire. Sauf que je ne sais pas lire. Ni elle. Ni une autre. Les hommes sauront-ils jamais lire les femmes ?

C'est aussi, bien modestement et bien imparfaitement, un peu le travail du psy ... ;-)

Le monde a-t-il un sens ?Le monde a-t-il un sens, écrit par Jean-Marie Pelt et Pierre Rabhi, porte un regard scientifique et humaniste sur le monde, depuis les plus petites particules jusqu'aux humains. Comment l'univers s'est construit, a évolué, grâce à ce que J.M. Pelt nomme l'associativité. C'est en s'associant que chaque élément forme un tout plus efficace, plus grand, plus sophistiqué, plus durable. La sélection naturelle n'est pas seulement la loi du plus fort, elle est aussi la loi du plus coopérant, du plus intelligent. Cette règle s'est appliquée depuis le début de l'univers. L'ignorer aujourd'hui, comme le fait une partie de l'humanité, serait suicidaire pour toute l'humanité.

Voici un court extrait que je trouve très savoureux et malheureusement bien réel : "Nous voici sommés de choisir entre une évolution fondée sur des associations positives, où l'emporteraient l'amitié, la solidarité, la coopération, la fraternité, la convivialité, les forces de l'esprit et, pour tout dire, l'amour, et une société d'intense compétition aboutissant à une catastrophe nucléaire ou à un cataclysme écologique sans précédent. La priorité absolue donnée aujourd'hui à la consommation de biens matériels par une économie ultralibérale dont on ne cesse de nous rabâcher les pseudo-postulats, nous conduira tôt ou tard à revenir au sens premier du mot, à devenir économes. Et à remettre l'économie à sa vraie place : la seconde".

 

Le secret des femmes permet de découvrir 1001 mystères du plaisir et de la jouissance des femmes. Ce livre comporte de multiples témoignages de femmes. Il aborde différents aspects de l'orgasme féminin : Comment il fonctionne ? Comment les femmes le découvre et le font évoluer ? Quel a été la place et le regard sur l'orgasme féminin au cours de notre histoire ? Qu'en dit la science ?

L'orgasme est un sujet intime, que l'on partage peu. C'est donc un livre d'une grande valeur, pour les femmes, qui souvent se posent beaucoup de questions sur leur orgasme, mais aussi pour les hommes, qui auront beaucoup à y apprendre.

Un livre de Elisa Brune et Yves Ferroul chez Odile Jacob.

La colère, cette émotion mal aiméeCe livre de Serge et Carolle Vidal-Graff explique de façon trés didactique et concise ce qu'est la colère et comment l'exprimer sans violence. Bien souvent, la colère est soit rentrée, soit exprimée de manière agressive.

Pourtant, la colère peut avoir un rôle positif, au même titre que toutes les émotions. Lorsqu'une colère est exprimée, il y a une cause extérieure qui la déclenche (...), mais il n'y a pas pour autant de faute commise par l'un des acteurs de la situation. La Communication NonViolente (CNV) est une solution proposée pour exprimer cette colère sans violence.

Que vous soyez colérique ou non-colérique, ce petit livre constitue une première approche de ce sujet souvent problématique.

L’autorité expliquée aux parentsCe livre de Claude Halmos explique de façon claire et détaillée ce qu'est l'autorité et comment les parents doivent assurer cette tâche parfois bien difficile : L'autorité, c'est lui apprendre et lui expliquer les règles et lui imposer de les respecter (pas par soumission comme un chien dressé, mais par la compréhension du sens et de l'intérêt). Le but est que l'enfant devienne pilote de son avion en mettant très vite les limites lui-même. La soumission volontaire à la loi est constructrice. Elle génère de la frustration mais procure des bénéfices essentiels : permettre la vie avec les autres.

Grace à l'autorité, l'enfant va apprivoiser ses pulsions, sa recherche du plaisir, pour respecter l'autre tout en se respectant, et ainsi pouvoir vivre en société. Cela demande à l'enfant des efforts gigantesques ... Le parent doit l'accompagner, le conduire, le soutenir, lui manifester compréhension et compassion. Cela lui demande aussi beaucoup d'efforts. L'affectif adulte/enfant rend cette tâche de dirigeant plus difficile. Imposer, c'est accepter de « casser l'ambiance ».

Elle explique combien le mythe de l'autorité naturelle est une idée fausse et dangereuse, que la sanction est indispensable pour confirmer l'interdit, pour imposer le respect de la loi, celle-ci étant la même pour tous. Elle explique également pourquoi les places du père et de la mère doivent être différenciées, sans qu'il y ait de hiérarchie.

 

Go to top